Mineurs non accompagnés

En France, des milliers de mineurs issus de parcours migratoires voient leurs droits bafoués par les institutions publiques.

Le COFRADE se mobilise pour qu'ils soient accueillis et protégés comme des enfants à part entière.

Little Boy Portrait permanent

Saisine du Comité des droits de l'enfant de l'ONU

Le COFRADE et Kids Empowerment ont, avec le soutien d’associations et de collectifs citoyens, saisi le Comité des droits de l’enfant de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) en novembre 2020 afin de dénoncer les violations graves et systématiques des droits des mineurs non accompagnés (MNA) observées en France. Début 2022, le Comité des droits de l'enfant a déclaré ouvrir une enquête en France pour vérifier nos allégations.

Des alertes depuis 2017

En 2017, le COFRADE avait déjà sonné l'alarme auprès de la présidence de la République en adressant un note à l'attention de l'Élysée. Avec l'aide d'autres associations, cette note avait pour but de porter à la connaissance de l'exécutif les carences en matière de prise en charge des MNA.

Lors des États généraux de novembre 2018, le COFRADE a collaboré avec Paris d'Exil à la conception d'une lettre rédigée par des mineurs non accompagnés à l'attention des responsables politiques et institutionnels, mais également du grand public, pour avertir sur leurs conditions d'accueil. Ils ont notamment insisté sur la privation de leur droit à l'éducation.